Une solution contre le vol de vélo

Au court de mes errances hypertextuelles, j’ai pu passer sur le site antivolvelo.net dans ma quête désespérée du meilleur antivol vélo. Étudiante en Arts, habitant Lyon, je ne peux pas vraiment me passer d’un vélo mais après m’en être fait voler 2, il me fallait une solution viable. J’ai eu de la chance j’ai pu trouver ce qui me parait être un antivol vraiment bien, solide, robuste, mais lourd, et je souhaite bien du courage au prochain malotru qui voudra s’emparer de mon destrier à deux roues. Ce billet se veut donc en forme d’humeur, d’exploration lunatique des raisons qui poussent les gens à voler des vélos.

Les libérateurs de vélos

Ces voleurs de vélo sachez le, sont des romantiques dans l’âme. Rien de mieux pour eux qu’une promenade le soir en rentrant chez eux par les quais qu’une promenade à vélo. C’est bien et c’est beau le romantisme, mais c’est encore mieux quand ce n’est pas votre vélo !

balade romantique à vélo

Je conçois aussi la peine, le déchirement de ces êtres sensibles à la vue d’un vélo enchainé. “Libérez les vélos” semble crier en silence leur cœur meurtris.

Les faits : la plupart des voleurs de vélo sont opportunistes. Ils volent un vélo pour rentrer chez eux

Les rapaces du vélo

Attention, les lignes qui suivent ne sont pas à prendre à la légère. Cette partie est dédiée aux vrais criminels, à ces serial voleur qui vivent pour voler (ou l’inverse en fait il ne savent plus trop ! ). Dans cette partie de notre articles nous aborderont le voleur effréné qui ne recule devant rien pour vous voler votre biclou. Bien que le bikejacking ne semble pas progresser en France, une part importante de la population survie grâce à ces modestes rapines. Mais le vélo c’est un bon filon. Un nombre dérisoire (4ou 5%) des vols de vélos sont résolus pour des peines toutes aussi dérisoires, et la demande est forte (ben oui vous vous êtes fait voler votre vélo faut le remplacer…)

Pour ces tortionnaires du vélo, il faut les inviter à être gentils et attentionnés envers leur prochain et je suis sûre que l’on va pouvoir les changer…

Les solutions : un antivol vélo comme un anti- raz-le-bol !

95% des antivols utilisés sont de mauvaise qualité

Sur le site d’antivol vélo j’ai découvert le chiffre vraiment très surprenant que dans une études publiée par le CNRS, 95% des usagers possédaient un antivol de mauvaise qualité et qu’avec un bon antivol les chances de vol se font vraiment faibles. J’ai songé avec ingénuité à mon antivol câble que j’ai retrouvé coupé à côté de l’absence de ma monture. Pourquoi s’obstiner à mettre un antivol câble sur un vélo. Ma prochaine fois, exercice intéressant, observez le nombre d’antivol câbles autour de vous, le spectacle est assez ahurissant.

Lequel choisir ?

J’ai choisi le mieux noté, le plus lourd et le plus impressionnant, l’Abus Granit X-Plus me paraît vraiment le bon choix. Il faut en effet  et voici ma check-list du bon antivol

  1. un antivol en U
  2. un antivol d’une marque réputée (Abus, Krytponite…)
  3. un antivol noté au moins 9 sur le site antivolvelo.net

Avec ces quelques conseils, les voleurs de vélos, romantiques en puissance ou voleurs incontinents peuvent bien se tenir !